tn_la_fille_du_puisatier_18744_997463600

UN FILM A VOIR

Sortir pour voir un film en amoureux s'annonce dorénavant comme un évènement, pas question de râter son choix de film ! Le premier film de Daniel Auteuil ne recevait pas des critiques très favorables de la part des émissions de radio que j'ai pu écouter, et pourtant, dans cette nouvelle aventure de nos vies, la découverte de la parenté, les mots de Marcel Pagnol, le jeu de Daniel Auteuil m'ont bouleversé.

L'histoire de ce père comme on n'en fait plus, l'accent de la provence, le coeur brisé de ne pas avoir pu engendrer des garçons, il se retrouve à la tête d'une jolie tribue féminine. La (plus grande des) filles du puisatier, Patricia, a dix huit ans, elle a remplacé à la maison la mère absente, elle s'occupe de ses soeurs plus jeunes et porte le repas de midi à son père et à Felipe (un ami qui est charmé par Patricia). Sur le chemin du picnic, l'innocente Patricia va rencontrer un beau Prince, le fils de Mazel un riche commerçant de Salon de Provence. Se refusant d'abord vaillament, l'amour aura raison au final, ils vont s'aimer et lors de leur première nuit, lors du péché, ils vont mettre en route le petit fils du puisatier. 

Une belle histoire d'amour qui sera coupée nette par l'arrivée de la Guerre. Les hommes partiront, ne revenant pas tous, Patricia se retrouve enceinte, le père de l'enfant absent...

Un petit fils, oui, le Puisatier l'aurait bien voulu, mais pas comme ça... Pas dans ce péché. Ne faisant pas de sentiments et pour préserver sa famille des ragots il va envoyer la belle Patricia chez sa tante. En exil.

Les mots de Marcel Pagnol sonnent drôlement juste dans la bouche de cet excellent acteur Daniel Auteuil. On admire les paysages et on voit ces familles se tourner autour, essayer de faire ce qu'il leur semble le mieux. Entre honneur et amour, le coeur de certains balancent. Certes il n'existe plus vraiment d'hommes comme ce puisatier mais la fable est belle, l'amour un sentiment toujours pur... On passe un agréable moment, on ne veut pas que le film se termine.