another_year_300

UN FILM QU'ON PEUT VOIR


Mike Leigh réalisateur anglais ayant notamment dirigé Be Happy (ou le très beau Vera Drake), filme dans ce nouveau film une saison de la vie d'un couple âgé, Tom et Gerri. Tom travaille dans la géologie ("he digs holes") et Gerri est assistante sociale. Ils sont habitués à leur routine, entretenir leur jardin, recevoir leurs amis et cuisiner des bons plats, prendre soin de leur fils trentenaire et de leur famille...

Tom et Gerri sont soucieux de leur entourage, ils prennent soin d'être là pour les écouter, les aider.
C'est un couple charmant que l'on suit pas à pas pendant les quatre saisons anglaises, le temps d'un après-midi barbecue en plein été, l'automne des bons petits plats en découvrant la jeune fiancée du fils et l'hiver où un drame bouleverse la famille.

Ce qui est magnifique dans ce film ce sont les rapports humains, le talent des acteurs et du réalisateur scénariste pour les dialogues, la beauté des gros plans. Mike Leigh devient vieux, il le reconnait et souhaitait parler de ce sentiment, la vieillesse, devenir dépendant des autres et vieillir seul. L'amour, l'amitié, la famille sont des thèmes importants dans ce film et la délicatesse est de mise pendant cette autre année. Une année de plus, ou une année de moins...

Tom et Gerri et leurs amis nous donnent une envie de pleurer, une drôle de sensation où on craint les soirs d'hiver seuls. Sans personne à aimer ou sans famille à prendre soin. Entre rire et larmes les quatre saisons s'enchainent...

Nous avons pris beaucoup de plaisir à voir ce film, à revoir l'Angleterre, les maisons en brique rouges et ces après-midi dans le jardin autour d'un barbecue, dont les anglais sont si friands. Mike Leigh nous bouleverse moins que dans Vera Drake, le sujet est moins impressionnant mais les acteurs s'en sortent bien dans une partition délicate de sensibilité et de silence.