bout_portant_fred_cavaye_avec_gilles_lellouch_L_hZLFSK

UN FILM QU'ON PEUT NE PAS VOIR

Le réalisateur du brillant Pour elle avec Vincent Lindon sort son nouveau film d'action !
Ici avec A bout portant l'émotion de Pour elle a complètement disparue sous l'avalanche d'action et de scènes à un rythme fou. Non on ne s'ennuie pas, vraiment pas !

Mais pour ce qui est de marquer l'esprit d'un spectateur habitué bien souvent à mieux, on tombe à plat. L'action est déchainée, les acteurs corrects, les courses poursuites caméra à l'épaule, dans les escaliers, dans le métro...

Le réalisateur a bien utilisé la ville de Paris, ses petites ruelles et ses escalators, mais Au bout du compte on en ressort avec une impression très passagère, on a pris du plaisir, mais on oubliera très vite.

Gilles Lelouche est marié avec une espagnole Nadia qui attend son premier enfant. Lors de la deuxième échographie on leur apprend qu'il faudra que Nadia se ménage. C'est bien mal parti !
Le jeune couple sera pris dans les méandres d'un complot et des flics ripoux. L'intrigue qui démarre bien, avec l'association entre Gilles Lelouche et Roshdy Zem, en duo de choc improbable. On ne perd pas de temps en discours et on passe de suite à l'essentiel, le scénario sera expliqué progressivement, petit à petit on aura les pièces manquantes et la corruption sera dévoilée.

Les gentils gagneront, tout se finira bien, on aura bien eu des frayeurs pour cette naissance prématurée mais les médecins font des merveilles !